Bloc Québécois au Soutien des Animaux

Au nom de monsieur Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, nous accusons réception de votre courriel du 5 octobre dernier. Tout comme vous, le Bloc Québécois est bien conscient que les animaux sont des êtres vivants et qu’il est important de les respecter et de les traiter dignement. Par conséquent, nous considérons que la cruauté envers les animaux est un geste inacceptable et que le gouvernement fédéral doit prendre des mesures plus musclées pour condamner toute personne qui se livre à ce genre activité.

D’ailleurs, au cours des dernières législatures, notre parti s’est sérieusement penché sur la question du renforcement de la loi afin de dénoncer de manière explicite les actes abusifs à l’égard des animaux et de mettre un terme à l’élevage brutal.

Bien que certaines modifications aient été récemment apportées au Code criminel, le Bloc Québécois est convaincu qu’il faut aller plus loin. C’est la raison pour laquelle nous sommes favorables à une véritable refonte des dispositions portant sur la cruauté envers les animaux.

Nous croyons également qu’en plus d’une modernisation du Code criminel, d’autres avenues doivent être empruntées pour améliorer le traitement des animaux d’élevage, que ce soit à la ferme, pendant leur transport et même lors du processus d’abattage. À ce sujet, le Bloc Québécois encourage le principe de la souveraineté alimentaire – qui consiste notamment à se donner une capacité d’abattage locale suffisante couvrant les besoins de notre territoire – pour réduire le plus possible le temps et la distance de transport et, conséquemment, le stress occasionné aux animaux.

En terminant, ayez la certitude que le Bloc Québécois agira de manière responsable et étudiera attentivement toute mesure législative visant à mieux protéger les animaux.


CHAMBRE DES COMMUNES

OTTAWA, CANADA

K1A 0A6

Cabinet du chef du Bloc Québécois